Créer sa marque cosmétique



Créer sa propre marque de produits cosmétiques est un challenge que des centaines de personnes passionnées réalisent chaque année. Développer ses propres produits, c’est mettre dans chacun d’eux un petit peu de son âme, parce qu’il n’y a rien de plus motivant que de développer un produit qui nous ressemble : des actifs issus de végétaux de notre terroir, avec des senteurs qui nous rappellent des souvenirs d'enfance ou encore des visuels tout droit sortis de notre imaginaire.


Pourtant, on se trouve vite freinés dans notre élan par des contraintes techniques et des obligations réglementaires. Pas si facile de s'y retrouver quand on plonge dans le grand bain ! Pour vous éviter d’enfiler votre combinaison de plongée et de subir un choc thermique désagréable, nous vous avons rédigé un petit article sur les différentes étapes à respecter lors de la création de votre marque.





L'identité de la marque


Si vous vous lancez dans ce projet, c'est que vous devez avoir une idée bien définie du caractère original de votre marque. Et si je vous disais qu'il faut encore creuser ce concept ?


Le consommateur actuel est de moins en moins sensible aux slogans et aux promesses marketing qui se ressemblent toutes… Ce qui retient son attention désormais, ce sont les engagements pris et les actions concrètes des entreprises en faveur d’un monde plus juste et plus durable. Aujourd’hui, les valeurs éthiques, sociétales et environnementales d’une marque font son identité, il ne faut pas les négliger !


Il est important d'avoir une approche globale dans le développement d’une marque. Au-delà des formules, avez-vous étudié quel sera le packaging qui collera parfaitement avec les valeurs que vous portez (pack rechargeable, pack en verre, produit solide zéro déchet...) ? Avez-vous pensé, si vous ouvrez un e-commerce, aux contenants et aux moyens de protection physique de vos produits pour la livraison ? Par exemple, envelopper de papier bulle un produit en verre, rechargeable et écoresponsable, est quelque peu contradictoire. Il serait préférable de privilégier une méthode de protection écoresponsable ou l'utilisation de colis réutilisables comme #Hipli par exemple. Votre stratégie de communication est-elle adaptée à l'identité de votre marque ? Le fabricant de votre produit respecte-t-il les engagements que vous prônez ?


Vous l'aurez compris, chaque étape de développement et chaque partenaire doivent être attentivement étudiés. L'identité de votre marque doit-être très claire pour le consommateur. Si votre identité est claire et que le consommateur partage vos idéaux, il aimera le concept de vos produits et n’hésitera pas à entrer dans votre communauté.





Se différencier


Le marché de la cosmétique est rempli de belles marques : des grandes comme des plus petites. Mais rassurez-vous il y a de la place pour tout le monde, à condition que votre offre se différencie et que vous apportiez votre "special touch"!


Des produits éthiques pour maman, bébé et toute la famille ? Superbement réalisé : https://comettecosmetics.com/ .

Des produits bio et non genrés ? Tellement dans l'air du temps : https://mastelcosmetics.com/ .


Il est donc important de trouver son élément de différenciation. Que pouvez-vous apporter au consommateur qu'il ne peut pas trouver chez les marques de cosmétiques actuellement sur le marché ? N'hésitez pas à faire des propositions clivantes pour vous démarquer. Il est plus intéressant d'avoir une "petite" communauté très engagée au risque de ne pas plaire à tout le monde, plutôt que de plaire modérément au plus grand nombre avec l'effet "c'est une marque sympa, mais pas exceptionnelle".


A vos brainstorming !





Je me lance, la recherche de partenaires


L'identité de votre marque est claire et vous vous êtes positionnés sur une nouveauté qui vous distingue de vos concurrents. Passons alors à la recherche de vos futurs partenaires. C'est un point à ne pas négliger, car travailler avec un partenaire de confiance simplifiera beaucoup votre quotidien !


Là, il n'y a pas de règles … C'est une affaire d'Hommes (et de Femmes bien sûr 😉) ! Privilégiez les prestataires qui prennent le temps de vous accompagner et de vous conseiller. Surtout dans le cadre d'un premier développement, il est important que vous compreniez chaque étape du développement de votre produit : les étapes obligatoires, les actions qui créent une vraie valeur ajoutée à votre produit… Sélectionnez des prestataires qui acceptent de vous expliquer à quoi correspond chaque coût. C'est votre argent et vous devez investir en toute connaissance de cause !


N'hésitez pas à nous contacter sur ce point, nous avons un portefeuille de contacts qui pourraient être vos futurs partenaires de confiance.





La formule


La formule est le cœur de votre produit, c’est donc une étape essentielle. Que vous confiez le développement à un laboratoire de formulation ou que vous la confectionniez vous-même, prenez le temps d'étudier toutes les solutions afin de parvenir à l'équilibre parfait entre une belle galénique, une formule efficace et un coût formule adéquat.


Pour arriver à cette osmose, il faut bien travailler le sourcing des ingrédients. Dans le cas où vous confectionnez vous même la formule, n'hésitez pas à demander le catalogue des ingrédients à plusieurs fournisseurs. Il faut également penser à vérifier si les minima de commande correspondent à votre prévisionnel de fabrication !


Si vous n'êtes pas un chimiste dans l'âme, vous pouvez confier la formulation à un laboratoire. Et ici, deux cas se présentent :


- La formule clé en main : déjà développée, la formule vous est proposée avec son dossier réglementaire. L'avantage est que cette solution est souvent moins coûteuse et le délai de développement est très largement raccourci. Le délai moyen de développement d'un produit cosmétique est entre 9 mois et 1 an (oui oui !). Avec la formule clé en main, vous pouvez raccourcir ce temps à 3 mois (le temps de conduire le test de comptabilité avec votre packaging). Il peut être quasi nul dans certains cas (produit solide sans pack par exemple).


- La formule sur-mesure : comme j'aime le dire, c'est la crème de la crème de la formulation. Le formulateur se met en 4 pour répondre à votre cahier des charges et créer une formule qui répond à 100% à vos envies et à votre identité de marque.


A vos marques ! Prêts ? Formulez !





Le packaging


Le packaging, autrement dit en français : l'emballage, est la vitrine de votre produit. En tant que consommateur, nous achetons une première fois car l'emballage nous plaît, et nous rachetons si la formule nous convient. C'est donc un élément sur lequel rien ne doit être laissé au hasard. Dans cet article, je vais regrouper contenant et étiquette par souci de synthèse.


Tout d'abord, le contenant. Comme présenté dans la section concernant l'identité de marque, votre emballage doit refléter vos valeurs. Ici encore, il faut concentrer son énergie à trouver l'équilibre idéal entre un packaging qui nous ressemble, et un coût packaging qui convient à notre business model.


Ensuite, l'étiquette. Bien entendu, il va falloir afficher les mentions obligatoires. Votre partenaire en développement de produit saura vous indiquer ces mentions en fonction de la catégorie de votre produit. Je pense notamment aux produits solaires pour lesquels il y a un nombre important de mentions obligatoires sur une toute petite étiquette. Afin de mettre en place la charte graphique de votre première étiquette qui servira ensuite à toute la gamme, vous pouvez passer par un infographiste.





Les allégations


Les allégations sont les promesses que vous faites à vos consommateurs. D'un point de vue éthique et réglementaire, elles doivent être justifiées ! Il est très important de vérifier la conformité réglementaire de vos allégations et, pour cela, il existe plusieurs guidelines, notamment les 5 critères communs établis par le règlement (UE) n°655/2013 de la Commission : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2013:190:0031:0034:FR:PDF .


Dans certains cas, il est très difficile de juger de la conformité réglementaire d'une allégation ou même du poids de sa démonstration. Votre partenaire de développement a de l'expérience dans ce domaine, demandez-lui conseil ! C'est un sujet que les autorités contrôlent régulièrement.





Le dossier réglementaire


Le dossier réglementaire, plus communément appelé le DIP (Dossier d'Information Produit), est LE document qui décrit votre produit. Il doit être mis à la disposition des autorités en cas de contrôle.


Il contient le RSPC (rapport sur la sécurité du produit cosmétique) validé par un toxicologue. Dans ce rapport, le toxicologue s'assure de la sécurité de votre produit pour l'Homme : migration contenu-contenant, microbiologie, exposition du consommateur au produit cosmétique, profils toxicologiques des ingrédients etc. Si vous voulez en savoir plus sur la teneur de ce rapport, je vous invite à consulter l'annexe I du règlement cosmétique Européen n°1223/2009 : https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32009R1223&from=fr .


A ce rapport, il faut ajouter les documents de votre fabricant tels que la déclaration des BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) et le mode opératoire de fabrication. Les preuves des éventuelles certifications de votre produit (b

iologique, cruelty free, etc.) ainsi que les preuves des effets revendiqués doivent également être présentes au dossier.


Tout est prêt ? Il ne reste plus qu'à déclarer votre produit sur le portail Européen de notification des produits cosmétiques (CPNP) et l’aventure peut commencer !